Développement

Fondation SuisseMobile

(auparavant Fondation «La Suisse à vélo»)

 

 

En 1993, quelques résidents d'Olten passionnés des tours à vélo ont eu 
l'idée deréaliser un ensemble d'itinéraires nationaux cyclables en Suisse.
Ils ont alors contacté la Fédération suisse du tourisme qui a toute de suite
soutenu cette idée. Ensemble ils ont lancé la fondation «La Suisse à vélo» dans
laquelle sont représentées de nombreuses organisations s'occupant
de transport, de sport et de tourisme.

 

En 1995, la planification et la réalisation de «La Suisse à vélo» a pu débuter
sur mandat des cantons. Neuf itinéraires nationaux ont été projetés.
D'une longueur totale de plus de 3'000 kilomètres, les cantons les ont balisés
d'une manière uniforme dans toute la Suisse. Des guides attrayants ont
paru pour ces neuf «routes».

 

Au printemps 1998, «La Suisse à vélo» a été festivement inaugurée par
le Conseiller fédéral Adolf Ogi. Depuis, chaque année, quelque 150 millions de
kilomètres sont parcourus sur les itinéraires de «La Suisse à vélo»
ce qui correspond à la distance de la terre au soleil.

 

En 1998, la Fondation «La Suisse à vélo» a élargi ses objectifs en vue de 
développerdes offres durables pour les loisirs et le tourisme pour 
toutes les formesde mobilité douce (marche, vélo, VTT, rollers et canoë) en
combinaison avec lestransports publics.

 

Entre 1999 et 2002, dans le cadre du projet «Human Powered Mobility» d'Expo.02,
la Fondation «La Suisse à vélo» a mis sur pied le premier slowUp qui
s'est déroulé dans la région du lac de Morat en 2000. Les slowUp, journées
découvertes régionales sans voitures, contribuent de manière importante à la
promotion de la mobilité douce et des déplacements par sa propre
force musculaire. Le nombre de ces journées a régulièrement augmenté et
des slowUp ont maintenant lieu dans la plupart des régions de Suisse, rassemblant
actuellement un total d'environ 500'000 participants.

 

En 1999, Suisse Rando (alors Fédération suisse du tourisme pédestre) a
contacté la fondation «La Suisse à vélo» et lui a fait part de son intérêt pour une
«Suisse à pied».

 

Les discussions ont conduit en l'an 2000 à l'idée de SuisseMobile.
L'objectif était de développer, pour les loisirs et le tourisme, un ensemble
d'itinéraires de mobilité douce.

 

Après de nombreux préparatifs, la fondation «La Suisse à vélo», en collaboration
avec Suisse Rando, a pu démarrer la réalisation de SuisseMobile en
automne 2004. Les mandataires étaient différents offices fédéraux, les cantons,
la Principauté du Liechtenstein ainsi que, à nouveau, de nombreuses
organisations s'occupant de transport, de sport et de tourisme.

 

Grâce à la parfaite collaboration de tous les partenaires et suite à trois 
bonnes annéesde travaux, SuisseMobile a pu être lancé avec succès au printemps 2008 par la fondation SuisseMobile (qui a succédé à la fondation «La Suisse à vélo»).

 

La Fondation SuisseMobile, en raison de ses tâches nationales, est sous
la surveillance de la Confédération. Elle est inscrite au registre du commerce

de Berne-Mittelland. Elle a un caractère d'utilité publique.